Le « Made in France » dans l’agro-alimentaire, mode ou tendance de fond ?

Partenaires Chaire SDSC

La chaire AgroParisTech « Sustainable Demand-Supply Chain » et ses partenaires, Sofiprotéol, Systeme U, Terrena et GS1 sont heureux de vous inviter à assister  à l’émission :

Le « Made in France » dans l’agro-alimentaire,

 mode ou tendance de fond ?

 Le débat, avec les représentants de l’Ecole et des partenaires de la chaire, se déroulera en direct sur le plateau de Campagnes TV, au Salon International de l’Agriculture, le 27 février 2014, de 14h à 15h, Hall 4 stand B112

 Crise économique et crise de confiance, mondialisation et délocalisation : quelles réponses peuvent apporter les filières agro-alimentaires françaises ?

Consommateurs et citoyens, en France comme en Europe, sont à la recherche de nouveaux repères pour « mieux vivre et mieux consommer ». Face à ces inquiétudes, quelles réponses peuvent apporter les acteurs français de l’agriculture et l’agro-alimentaire ? Et quelles stratégies doivent-ils adopter pour faire du Made in France un véritable moteur de la relance économique.

Publicités
Galerie

Impact environnemental des emballages : mesurer pour progresser !

On le sait, la consommation quotidienne en produits manufacturés représente environ un tiers de l’impact global de l’activité humaine sur l’environnement. S’intéresser aux moyens de réduire cet impact, c’est donc s’intéresser de près aux modes de production, de distribution et de recyclage des produits de grande consommation. C’est précisément ce à quoi s’attelle le « Consumer Goods … Lire la suite

Galerie

Une autre forme de management des filières alimentaires est possible !

Cette galerie contient 1 photo.

GS1 intègre une chaire universitaire dénommé « Sustainable Demand-Supply Chain » (SDSC) , animée par l’école AgroParisTech. Explications. La crise de l’agroalimentaire en Bretagne frappe les esprits. Le système productiviste semble à bout de souffle. Dans un marché mondialisé, les produits « standards » trouveront toujours un pays où la main d’œuvre est moins chère, où les normes sont moins exigeantes. Cette crise … Lire la suite